Un message d’erreur du site internet d’Élections Canada comportait trois fautes de français, mercredi.

«Une erreur c’est produite lors du traitement de votre demande», peut-on lire sur la page en question. Le verbe être étant dans ce cas-ci pronominal, c’est un «s’» qui aurait dû le devancer, et non un «c’», qui peut être remplacé par «cela est» lorsque correctement utilisé. Dans la deuxième et dernière phrase du message d’erreur, «Veuillez contactez Elections Canada au 1-800-463-6868 sans frais au Canada et aux États-Unis», «contactez» est conjugué à l’impératif plutôt qu’à l’infinitif («contacter»). L’utilisation d’«Elections» sans accent aigu est aussi discutable. Partout ailleurs, sur la version française du site, on privilégie «Élections» avec l’accent.

En outre, l’utilisation du verbe «contacter» dans ce contexte est déconseillée par l’Office québécois de la langue française (OQLF), cette acception étant un anglicisme. «De nombreux autres verbes français peuvent le remplacer», dont «communiquer», rappelle l’organisme.

Le président de la Société Saint-Jean-Baptiste, Maxime Laporte, trouve la situation inacceptable. «Tout organisme gouvernemental fédéral devrait respecter la Loi sur les langues officielles, mais à la place, ces simulacres de bilinguisme génèrent des fautes de français et des anglicismes», déplore-t-il.

Rappelons qu’il y a quatre jours à peine, le commissaire aux langues officielles, Graham Fraser, publiait un rapport sommant Élections Canada de faire plus d’efforts pour servir les Canadiens dans les deux langues officielles d’un bout à l’autre du pays.

Mise à jour
Alerté par Métro au moyen de sa ligne médias mardi soir, Élections Canada n’était pas en mesure de commenter à ce moment. Ses excuses et explications sont entrées le lendemain, par courriel: «Nous sommes sincèrement désolés pour les erreurs de français qui se sont glissées récemment sur notre site Web. Elles ont été corrigées. Dans les derniers jours, le personnel d’Élections Canada a dû travailler rapidement pour activer ses systèmes et lancer ses services aux électeurs. Nous révisons actuellement les messages et produits lancés depuis le début de l’élection afin de nous assurer qu’ils sont sans erreurs.»

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!