BAYFIELD, N.-É. – Deux jours après un incident semblable, un autre groupe de baleines s’est échoué en Nouvelle-Écosse et a reçu l’aide de résidants pour retourner à l’eau.

Jeudi midi, les baleines étaient toujours en eaux peu profondes, mais la présidente de l’organisme de secours des animaux marins Marine Animal Response Society, Tonya Wimmer, avait espoir qu’elles allaient s’éloigner.

Le groupe a contacté Pêches et Océans Canada, le service local des incendies et des résidants, mercredi soir, lorsque 14 globicéphales se sont retrouvés coincés sur les rives de la communauté de Bayfield.

Les secouristes ont repoussé les baleines dans l’eau, mais le troupeau est resté près et s’est échoué à nouveau peu après 6 h du matin, jeudi.

Selon Mme Wimmer, c’était une «course contre la montre», car la marée était en train de redescendre et la baie est «extrêmement» peu profonde.

Après deux heures de travail, l’équipe avait réussi à remettre les 14 baleines à l’eau, dont au moins trois qui sont probablement des petits.

Étant donné leurs habitudes d’alimentation, a noté Tonya Wimmer, les globicéphales se trouvent souvent dans cette baie en été, et sont enclins à s’échouer assez régulièrement.

«C’est même normal pour eux de se trouver si près de la côte, a-t-elle affirmé. Mais c’est un peu étrange que deux échouements aient eu lieu dans les deux derniers jours.»

Mardi, un groupe de 16 à 19 baleines s’est échoué dans une petite baie près de Judique, à l’île du Cap-Breton. Malgré les efforts des équipes de sauvetage, huit sont mortes.

Il est possible que certaines des baleines sauvées jeudi soient les mêmes que celles de Judique, mais qu’il s’agit plus probablement d’un autre troupeau. Des baleines avaient déjà été aperçues près de Bayfield lorsque l’incident de Judique a eu lieu.

On ignore la cause de ces deux événements. Peut-être qu’une baleine malade a dérouté les autres, ou simplement qu’elles ont mal évalué la marée, a avancé Mme Wimmer.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!