FREDERICTON – Une enquête de deux ans menée par des agents de conservation a permis d’infliger les amendes les plus élevées jamais imposées pour des infractions à la Loi sur le poisson et la faune au Nouveau-Brunswick.

Un père et son fils, qui exploitaient un établissement de coupe de viande près de Fredericton, de même que quatre individus qui ont acheté la viande d’orignal, ont tous écopé d’une peine d’emprisonnement et d’amendes.

Le père s’est vu imposer une amende de 4800 $ et une peine d’emprisonnement de 21 jours.

Le fils a reçu une amende de 12 600 $ et une peine de 25 jours de prison.

Les quatre personnes déclarées coupables d’achat de viande illégale ont écopé une amende de 1130 $ et une peine d’emprisonnement de sept jours chacune.

Tout le matériel retiré de l’établissement de coupe de viande a été confisqué au profit de la Couronne.

En novembre 2012, des agents de conservation avaient saisi du matériel dans cet établissement.

Leur enquête avait mené à la saisie de 700 kilogrammes de viande d’orignal entreposée dans l’établissement et dans quatre résidences de la région.

Le ministre de la Sécurité publique et solliciteur général, Stephen Horsman, estime que ces condamnations devraient envoyer un message sans équivoque.

Il espère que cette affaire permettra de dissuader les gens d’entreprendre d’autres activités illégales de prise, de dépeçage et de vente de gibier au Nouveau-Brunswick.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!