Graham Hughes / La Presse Canadienne Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau

TORONTO — Le chef libéral Justin Trudeau veut que Stephen Harper congédie certains de ses principaux conseillers.

Faisant campagne à Toronto, M. Trudeau a accusé certains des plus proches conseillers du chef conservateur «d’avoir comploté pour cacher la vérité aux Canadiens et pour encourager les ministres à mentir au Parlement».

«M. Harper a choisi ces gens, les défend, les protège et les garde sur le compte public et en plus il leur demande de l’aider dans sa campagne de réélection, a-t-il martelé. Si Stephen Harper avait le moindre respect pour le poste qu’il a le privilège de détenir, il congédierait ces gens-là sur le champ.»

Cette semaine, au cours du procès de Mike Duffy, on a appris qu’au moins une demi-dizaine d’employés du Bureau du premier ministre et de dirigeants du Parti conservateur savaient que l’ancien chef de cabinet de M. Harper, Nigel Wright, avait payé de ses poches pour rembourser les dépenses litigieuses du sénateur qui totalisaient 90 000 $.

Or en juin 2013, lorsque ce scandale avait éclaté, M. Harper avait affirmé que seul M. Wright était au courant de ce stratagème. Celui-ci consistait à dire que M. Duffy avait remboursé personnellement ses dépenses.

Le chef conservateur a d’ailleurs modifié sa version en affirmant vendredi que la «vaste majorité» de ses conseillers n’était pas au courant.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!