Archives Métro Gilles Vaillancourt

LAVAL, Qc – L’ex-maire de Laval, Gilles Vaillancourt, de même que l’ex-directeur général de la ville, Claude Deguise, et l’ex-directeur de l’ingénierie municipale, Claude Asselin, seront finalement jugés pour gangstérisme comme prévu.

Les trois hommes contestaient l’accusation de gangstérisme et devaient être entendus à ce sujet par le tribunal mercredi matin à Laval, mais ils ont plutôt annoncé le retrait de leur contestation.

La suite de leur enquête préliminaire, qui ne s’est toujours pas véritablement mise en branle bien qu’elle se soit ouverte le 7 avril dernier, a été fixée au 4 septembre prochain, mais elle n’aura finalement pas lieu du tout.

Les trois suspects ont en effet indiqué qu’à cette date, ils renonceraient à la tenue d’une enquête préliminaire, de sorte qu’ils seront directement cités à leur procès.

Quelques autres accusés ont aussi déjà renoncé à leur enquête préliminaire.

L’ex-maire, ses deux anciens collaborateurs ainsi que 32 autres personnes — dont l’ex-entrepreneur Tony Accurso — font face à une série d’accusations en marge d’un présumé système de fraude et de corruption lié à l’octroi de contrats municipaux, mais les trois premiers sont les seuls qui ont aussi été accusés de gangstérisme.

Deux autres accusés sont décédés depuis l’arrestation de l’ensemble des accusés en mai 2013, lors de l’opération Honorer menée par l’Unité permanente anticorruption (UPAC).

Gilles Vaillancourt a démissionné de son poste de maire le 9 novembre 2012 à l’issue d’un règne incontesté de 23 ans à Laval.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!