OAKVILLE, Ont. — Après avoir été critiqué pour son refus de s’engager à équilibrer le budget fédéral s’il était élu premier ministre, Justin Trudeau a pris cet engagement mais y a mis une échéance pas très rapprochée.

Le chef libéral était encore en Ontario, jeudi matin. C’est là qu’il s’est engagé à déposer un budget équilibré en 2019, s’il devient premier ministre.

D’ici là, un gouvernement libéral enregistrerait des déficits modestes, ne dépassant pas les 10 milliards $, a-t-il promis. Devant des partisans réunis à Oakville, M. Trudeau a réitéré que le Canada a besoin d’investissements pour encourager la croissance de l’économie canadienne.

Le chef libéral a également promis de presque doubler le programme fédéral en infrastructures.

Ce programme, sous un gouvernement libéral, passerait de 65 à 125 milliards $ pour les dix prochaines années.

Cette promesse libérale a fait bondir le chef conservateur. Stephen Harper a souligné que son gouvernement a déjà triplé les fonds fédéraux en infrastructures et il a accusé ses adversaires politiques de n’avoir rien à proposer à part de dépenser plus que lui.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!