Sean Kilpatrick/La Presse Canadienne Le premier ministre sortant, Stephen Harper

TORONTO — Un courriel qui circule dans le milieu des anciens combattants suggère que les conservateurs sont à la recherche de vétérans enthousiastes pour témoigner de leur appui à Stephen Harper dans des publicités télévisées.

Le courriel semble avoir été rédigé par Kris Sims, qui était directrice des communications pour le ministre des Anciens Combattants, Erin O’Toole, avant d’obtenir un congé pour se consacrer à la campagne conservatrice. Dans le courriel, on écrit être à la recherche d’anciens combattants qui accepteraient de raconter à la caméra, «dans leurs propres mots, pourquoi (Stephen) Harper représente le meilleur choix pour le Canada, compte tenu de leur expérience militaire et des menaces qui pèsent sur le monde».

Le courriel, que La Presse Canadienne a obtenu, précise que ce message constitue une réplique aux publicités de l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), «qui soutenaient que le NPD et les libéraux représentent le meilleur choix pour les vétérans».

Interrogé sur ce courriel, le porte-parole de la campagne conservatrice, Stephen Lecce, a simplement répondu que le parti ne commentait pas ses stratégies.

Cet avis de recherche illustre à quel point les conservateurs sentent qu’ils ont perdu l’appui indéfectible des anciens combattants, insatisfaits du traitement que ce gouvernement leur a réservé. Le gouvernement Harper a récemment modifié de façon importante les prestations et services offerts aux vétérans ou à leurs proches.

Plus tôt cet été, l’AFPC a lancé une campagne, «Votez pour stopper l’hémorragie», dans laquelle le syndicat soutenait que «le ministère des Anciens Combattants a été amputé de neuf points de service et des centaines de préposés ont été mis à la porte».

Le président de la section qui représente les employés de ce ministère au sein de l’AFPC, Carl Gannon, se défend bien d’avoir voulu encourager les Canadiens à appuyer les néo-démocrates ou les libéraux. Certains anciens combattants mènent une campagne «N’importe qui sauf les conservateurs», mais M. Gannon assure que le syndicat n’a rien à y voir.

L’avis de recherche lancé par les conservateurs pour des vétérans satisfaits a été lancé quelques jours après la promesse faite par le chef libéral, Justin Trudeau, de consacrer 300 millions $ par année pour régler les doléances des anciens combattants en matière de retraite et de services. La promesse libérale prévoit, entre autres, la réouverture des neuf centres de services aux vétérans fermés par le gouvernement conservateur.

Il est clair, en tout cas, que les deux partis déploient de grands efforts pour courtiser cet électorat, qui tombait plus naturellement dans l’escarcelle des conservateurs jusqu’ici. Lors de l’annonce des libéraux, lundi à Belleville, en Ontario, des vétérans, déjà mis au parfum, étaient sur place pour se plaindre des conservateurs.

Stephen Harper a immédiatement réagi, en soutenant que «les vétérans sont de grands supporters de notre parti depuis longtemps parce que les militaires en uniforme et les militaires après (sic) sont toujours la priorité pour notre parti».

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, a quant à lui estimé que les promesses de Justin Trudeau ne visent qu’à réparer les erreurs commises par les précédents gouvernements libéraux. Le NPD n’a toujours pas dévoilé son programme pour les anciens combattants.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!