Archives Métro Elizabeth May

OTTAWA — La chef du Parti vert, Elizabeth May, a exhorté, jeudi, ses homologues conservateur et néo-démocrate, Stephen Harper et Thomas Mulcair, à changer d’avis concernant leur décision de ne pas participer au traditionnel débat des chefs télévisé en anglais.

Le premier ministre a récemment annoncé qu’il ne serait pas présent au débat en anglais organisé par le consortium des diffuseurs, mais qu’il prendrait part à celui en français diffusé par TVA le 2 octobre.

Quant à M. Mulcair, il a clairement fait savoir qu’il ne participerait à aucun débat national si M. Harper n’y était pas.

Dans des lettres adressées aux deux leaders, Mme May a affirmé qu’il était «inacceptable» que les partis politiques remettent en question la pertinence de cette importante tradition et lui fassent courir le risque de disparaître.

La chef des verts a également écrit au leader libéral, Justin Trudeau, afin qu’il lui confirme sa présence au débat en anglais toujours prévu pour le 7 octobre, soit moins de deux semaines avant le scrutin.

Lors des précédentes élections, les débats télévisés en anglais et en français organisés par les principaux diffuseurs étaient des événements incontournables des campagnes électorales.

Cette fois-ci, les chefs peuvent faire leur choix parmi une grande variété d’échanges télévisés.

Elizabeth May avait retenu l’attention des électeurs et reçu des commentaires positifs pour sa courageuse prestation à un débat commandité par le magazine «Maclean’s» au début du mois d’août.

Les verts ont toutefois exprimé leur désarroi quant à l’exclusion de Mme May de deux futurs débats, l’un organisé par le journal «Globe and Mail» à Calgary sur l’économie et l’autre préparé par Munk Debates à Toronto sur la politique étrangère.

Cette frustration souligne l’importance pour le parti d’être vu aux côtés des trois formations politiques majeures.

Dans sa missive à Stephen Harper, Elizabeth May a rappelé que le débat des chefs national était le point culminant des campagnes électorales fédérales depuis 1968, et que celui de 2011 avait attiré 10 millions de téléspectateurs.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!