Archives TC Media La construction du nouveau pont Champlain est prévue au printemps 2015.

Le Parti vert refuse de prendre position sur le péage que veut installer le gouvernement conservateur sur le nouveau pont Champlain.

«Je ne veux pas prendre une position rigide», a déclaré vendredi la chef du Parti vert du Canada, Elizabeth May, qui était de passage à l’hôtel de ville de Montréal.

La formation politique environnementale est toutefois ouverte à la négociation, a indiqué le chef adjoint, Daniel Green. Ce dernier a précisé que la priorité des Verts sera de favoriser la mise en place d’un système léger sur rail sur la nouvelle structure qui enjambera le fleuve Saint-Laurent.

«Avant de parler de péage, il faut absolument garantir qu’il y aura un système efficace léger sur rail pour rejoindre la Rive-Sud à Montréal, a dit M. Green. S’il y a un bon système de transport collectif efficace, propre, à temps, qui fonctionne bien, ça va peut-être réduire par soi-même l’achalandage sur le pont Champlain.»

Le maire de Montréal, Denis Coderre, qui s’oppose à l’installation d’un péage sur le pont Champlain, a rappelé que le système de péage envisagé par le gouvernement conservateur ne servira pas contrôler la circulation, mais bien à financer la construction de la nouvelle structure.

«C’est un pont de remplacement, ce n’est pas une nouveau pont, a insisté M. Coderre. On ne voit pas la pertinence [d’avoir un péage]».

Le Parti libéral et le Nouveau Parti démocratique se sont déjà engagés à ne pas mettre de péage sur le nouveau pont Champlain s’ils accèdent au pouvoir le 19 octobre prochain.

Élizabeth May et la maire Coderre ont discuté de plusieurs enjeux débattus pendant la présente campagne électorale au cours de leur rencontre d’une trentaine de minutes, notamment en ce qui a trait au transport des matières dangereuses, aux infrastructures et au projet de sites d’injection supervisée. Ils ont semblé être en accord sur plusieurs de ces sujets. «Ça été une rencontre fructueuse», a dit Denis Coderre.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!