CALGARY – Le parti Wildrose (droite) a remporté jeudi une élection complémentaire à Calgary, défaisant du coup le Nouveau Parti démocratique (NPD), qui avait créé la surprise, au printemps dernier, en mettant fin à 44 ans de gouvernance conservatrice en Alberta.

Mais c’est le Parti progressiste-conservateur qui a en fait perdu Calgary-Foothills — une autre défaite pour cette formation profondément ancrée jusqu’ici dans le paysage politique albertain.

Le candidat du Wildrose, Prasad Panda, a remporté la victoire avec 38 pour cent des voix, devant ses rivaux néo-démocrate, à 26 pour cent, et conservateur, à 22 pour cent, dans cette circonscription acquise aux progressistes-conservateurs depuis 1971.

L’élection complémentaire avait été rendue nécessaire par la démission de l’ancien premier ministre progressiste-conservateur Jim Prentice, qui avait pris la responsabilité pour la défaite spectaculaire de son parti en mai, même s’il avait été élu dans sa circonscription.

Des maisons de sondage avaient prévu une lutte serrée entre le NPD et le Wildrose dans Calgary-Foothills. Selon la sondeuse Janet Brown, les néo-démocrates voulaient prouver que leur victoire de mai n’était pas un coup de veine, et le Wildrose voulait démontrer qu’il pouvait se faire élire dans une circonscription urbaine.

Le NPD dispose d’une confortable majorité à l’Assemblée législative de l’Alberta, avec 53 sièges sur 87; le Wildrose compte maintenant 22 députés, et les progressistes-conservateurs neuf.

Les électeurs de Calgary-Foothills se rendaient aux urnes jeudi pour la troisième fois en 10 mois. Jim Prentice, ancien ministre fédéral conservateur, s’y était fait élire en octobre 2014 afin de devenir premier ministre de l’Alberta, après la démission d’Alison Redford.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!