MONTRÉAL — Voici quelques citations du 34e jour de la campagne électorale fédérale 2015:

«Le problème, c’est que le Canada peut faire plus mais M. Harper, de toute évidence, avec ces réponses-là, est en train de signaler que ce n’est pas son intention et c’est fort regrettable.»

— Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair, qui estime que le Canada doit agir plus rapidement pour accueillir des réfugiés syriens.

—–

«La position du NPD (…) qu’on doit ignorer le meurtre, le viol, la torture qui continuent dans ces pays et qu’on ne doit rien faire. C’est incroyable! Et ce n’est pas une politique canadienne. Ce n’est pas une politique responsable.»

— Le chef conservateur Stephen Harper, à propos de l’opposition du NPD à la participation canadienne aux frappes aériennes contre le groupe État islamique.

—–

«Il y a des dizaines de millions de réfugiés. Vous ne pouvez pas régler le problème en adoptant seulement une politique sur (l’accueil des) réfugiés.»

— Stephen Harper.

—–

«Nous avons besoin d’une volonté politique qui va nous permettre, en tant que pays, d’aider. On a vu que c’est possible ailleurs, en Angleterre. J’implore le gouvernement actuel d’en faire plus dans l’immédiat pour répondre à cette crise, à cette catastrophe humanitaire.»

— Le chef libéral Justin Trudeau, qui réclament que le Canada accueille 25 000 réfugiés syriens tout de suite.

—–

«L’aide humanitaire c’est une chose, mais on ne pourra certainement pas en apporter lorsque l’EI est sur le terrain. Il y a d’autres exemples dans le passé, comme (la guerre) au Kosovo. L’un ne dispense pas l’autre.»

— Le chef bloquiste Gilles Duceppe, qui affirme que les frappes aériennes et l’aide humanitaire sont «compatibles».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!