MONTRÉAL – Un arrondissement montréalais a rendu hommage mercredi matin à un personnage mythique, le Grand Antonio, qui a marqué l’imagination en raison de ses exploits d’homme fort.

Un banc du parc Beaubien et une plaque commémorative ont été dévoilés en l’honneur de ce personnage légendaire qui avait habité le quartier Rosemont-La Petite-Patrie.

Devant des enfants, des résidants du quartier et des élus, l’auteure et illustratrice Élise Gravel a fait la lecture de son livre «Le Grand Antonio».

De plus, le biographe et photographe du célèbre colosse, Sylvain Laquerre, a raconté des anecdotes à son sujet.

Les démonstrations de force du Grand Antonio lui ont valu une renommée internationale. Il a été vu au cinéma et dans des émissions de télévision.

À la fin de sa vie, il arpentait les rues du quartier Rosemont, où il vivait dans un petit appartement. On le voyait dans le métro et dans les parcs où il vendait des photos de sa gloire passée.

Le Grand Antonio, dont le vrai nom était Anton Barichievich, mesurait près de deux mètres et pesait quelque 225 kilos. Il avait vu le jour à Zagreb, en Croatie, en 1925; une vingtaine d’années plus tard, il s’est installé au Canada.

Il est mort à Montréal en septembre 2003.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!