Stephen Harper, Gilles Duceppe, Justin Trudeau, Elizabeth May et Thomas Mulcair.

OTTAWA – À quelques heures du débat des chefs en français, deux nouveaux sondages révèlent que la course a considérablement changé entre les trois principaux partis qui se disputent le pouvoir.

Le débat sur le port du niqab aux cérémonies de citoyenneté a propulsé le Parti conservateur en tête des intentions de vote à travers le pays, selon un coup de sonde réalisé par la firme Ekos pour le compte du quotidien La Presse.

L’appui aux troupes de Stephen Harper a bondi de six points en l’espace d’une semaine pour s’établir à 35,4 pour cent, ce qui permettrait au Parti conservateur de former un gouvernement minoritaire.

C’est le Nouveau parti démocratique (NPD) qui semble avoir le plus souffert de cette montée en flèche des conservateurs. Les néo-démocrates ont dégringolé de 5,4 points dans les intentions de vote des Canadiens pour s’établir à 24,5 pour cent, ce qui le place en troisième position.

Le Parti libéral a accusé une légère baisse de 1,1 point pour ravir 26,3 pour cent des appuis. Un score qui assure pour l’instant à Justin Trudeau de franchir le fil d’arrivée au second rang.

Au Québec, les conservateurs ont gagné 8 points en une semaine, alors que le NPD en a perdu 8. Le Bloc québécois a conquis 2 points et le Parti libéral a perdu 1 point dans les intentions de vote.

Malgré sa chute, le NPD garde la tête au Québec avec 33 pour cent des suffrages potentiels, le Parti conservateur ravit 24 pour cent des appuis, le Parti libéral s’établit à 19 pour cent et le Bloc québécois à 18 pour cent.

Ekos a interrogé 2343 Canadiens entre le 17 et le 22 septembre pour réaliser ce portrait. La marge d’erreur est de plus ou moins 2 pour cent, 19 fois sur 20.

Un autre coup de sonde, réalisé cette fois par la firme Léger pour le journal The Globe and Mail, révèle également un désintéressement des électeurs envers le NPD au profit des conservateurs.

Selon l’enquête menée par Léger, le Parti conservateur et le Parti libéral sont au coude-à-coude à 31 pour cent des intentions de vote, suivis par le NPD à 29 pour cent.

Au Québec, le NPD chute à 38 pour cent des appuis, alors que les trois autres partis gagnent des points. Les libéraux montent à 22 pour cent, le Bloc québécois à 20 pour cent et les conservateurs à 18 pour cent.

Léger a questionné 2115 répondants entre le 21 et le 23 septembre. La marge d’erreur est de plus ou moins 2,1 pour cent, 19 fois sur 20.

Ce revirement de situation influencera certainement le cours du débat en français qui se tiendra jeudi soir à partir de 20 h à Montréal.

Il y a fort à parier que le chef du NPD Thomas Mulcair tentera de préciser sa position sur le port du niqab aux cérémonies de citoyenneté. Il sera fort probablement la cible d’attaques de la part du chef bloquiste Gilles Duceppe et du chef conservateur Stephen Harper sur cette question, ces deux partis ayant fermement exprimé leur opposition.

Quant à la chef du Parti vert Elizabeth May, elle tentera de bénéficier de cette tribune, elle qui n’a pas été invitée au débat économique organisé par The Globe and Mail la semaine dernière et au débat sur la politique étrangère qui se tiendra la semaine prochaine.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!