Sean Kilpatrick/THE CANADIAN PRESS Thomas Mulcair

OTTAWA — Un organisateur de Barack Obama et d’Hillary Clinton travaille activement avec le Nouveau Parti démocratique (NPD) et prédit que les Canadiens vont parvenir à la conclusion que Thomas Mulcair est le seul chef capable de défaire Stephen Harper.

Jeremy Bird était le directeur de la campagne nationale sur le terrain pour le président Obama à l’élection de 2012, puis il a fait partie du comité d’action politique faisait la promotion de la candidature de Mme Clinton en vue de la présidentielle de 2016.

Il est maintenant bien au fait de la politique canadienne, parle avec aisance du soutien régional, de la division du vote et des bilans de chaque parti.

«Une grande partie des politiques conservatrices du gouvernement Harper fait partie de la même rhétorique que nous entendons dans les primaires républicaines — des politiques économiques pour aider les riches à s’enrichir aux dépens de la classe moyenne, un budget qui s’équilibre sur le dos des familles de travailleurs (…), la négation des changements climatiques», a déclaré M. Bird, joint par téléphone à Washington.

«Heureusement, nous partageons les valeurs démocratiques du NPD, et je crois que les changements climatiques en sont un exemple», a ajouté le conseiller.

M. Bird s’était adressé aux membres du NPD lors de la convention de 2013 et sa firme 270 Strategies, établie à Chicago, a conseillé le parti de Thomas Mulcair sur les meilleurs moyens à adopter pour entrer en relation avec les électeurs.

Celui qui est déjà venu à quelques reprises au Canada depuis le déclenchement de la campagne balaie du revers de la main l’idée que Justin Trudeau puisse se faufiler jusqu’au 24, promenade Sussex.

«La force du NPD au Québec lui donne un avantage majeur en faisant du parti la véritable solution de rechange qui pourrait récolter assez d’appuis pour former un gouvernement qui ne serait pas dirigé par Stephen Harper», analyse-t-il.

Sa firme aide d’ailleurs le NPD à identifier les circonscriptions où la lutte sera chaude. Une analyse qui permet ensuite de canaliser l’énergie des bénévoles et des organisateurs. S’assurer que les expériences en ligne des électeurs soient significatives est également primordial, croit-il.

Les conservateurs ont également retenu les services d’un conseiller étranger, Lynton Crosby, un Australien surnommé le «magicien d’Oz» qui a aidé le premier ministre australien John Howard à se faire élire au cours de quatre élections successives de 1996 à 2004, et qui a conseillé le premier ministre britannique David Cameron lors de la récente campagne électorale qui l’a reconduit au pouvoir.

«L’élection au Canada va se gagner sur la force des trois chefs et sur leur capacité à rejoindre une majorité de Canadiens, a laissé tomber M. Bird. Ça ne va pas se décider sur la base d’un quelconque consultant venant de l’extérieur, qu’il soit Australien, Britannique ou Américain.»

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!