CALGARY – Un ancien chauffeur d’autobus qui avait été licencié à la suite d’une controverse lors du défilé de la Fierté à Calgary portera les couleurs du Parti de l’héritage chrétien pour les prochaines élections fédérales.

Jesse Rau se présentera dans la circonscription de Calgary Signal Hill, où il se mesurera à un ancien ministre provincial, le conservateur Ron Liepert, au néo-démocrate Khalis Ahmed et à la libérale Kerry Cundal.

C’est le porte-parole du groupe Street Church de Calgary, Artur Pawlowski, qui en a fait l’annonce. Sur son site Internet, le groupe militant parle des homosexuels comme des valets de Satan.

M. Pawlowski affirme que M. Rau est candidat pour représenter les citoyens «intimidés par la rectitude politique» qui sont forcés de porter atteinte à leur conscience et leur engagement envers les valeurs chrétiennes.

Il y a quelques semaines, Jesse Rau avait menacé de démissionner si on l’obligeait à conduire un autobus décoré d’un drapeau arc-en-ciel à l’occasion du défilé de la Fierté de Calgary.

Les autorités municipales ont indiqué que M. Rau — un employé en période de probation à l’époque — avait été congédié pour avoir violé le code de conduite de la ville et ses politiques de relations avec les médias.

Le chauffeur avait droit à ses convictions religieuses, mais il a outrepassé ses droits en formulant des commentaires erronés et mensongers lors de plusieurs entrevues, selon la municipalité.

Dans sa lettre de renvoi, son employeur a d’ailleurs souligné qu’il n’avait jamais demandé au chauffeur de conduire un de ces autobus et qu’il lui avait même dit personnellement qu’il n’aurait pas à le faire.

Selon son site Internet, le Parti de l’héritage chrétien présente six autres candidats dans des circonscriptions albertaines, trois en Colombie-Britannique et au Manitoba, douze en Ontario, un à l’Île-du-Prince-Édouard et deux au Québec.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!