Capture d'écran Le site True North Times

Un site de nouvelles satiriques méconnu fondé par un jeune homme de 19 ans est venu secouer la campagne électorale au cours des dernières semaines.

Le True North Times, un site anglophone créé par un étudiant de l’Université McGill, Simren Sandhu, se décrit comme étant le site à consulter pour tout ce qui est drôle dans la politique canadienne. Certains candidats, toutefois, ne rient pas du tout.

La publication a défrayé les manchettes, récemment, en devenant la première à rapporter les propos d’une candidate du NPD qui avait fait une blague de mauvais goût au sujet d’Auschwitz. La candidate s’était ensuite défendue en disant qu’elle ne savait rien du camp d’extermination nazi.

Le site a également braqué les projecteurs sur un autre candidat du même parti, qui avait comparé les croyances d’un groupe de juifs orthodoxes à celles des talibans. Il s’est depuis retiré de la course.

«Nous voulons faire rire les gens, mais en même temps, les amener à se soucier (de la politique)», a expliqué M. Sandhu à La Presse Canadienne, décrivant son site comme une version électronique canadienne de l’émission satirique américaine «The Daily Show».

«Nous avons souvent la mauvaise réputation d’être une nation peu intéressante en matière de politique, a-t-il ajouté. Nous voulons changer ce stéréotype et dire: « Vous ne cherchez pas assez, parce que bien des choses complètement folles se produisent. »»

Le True North Times a été lancé en février 2014 et vise à attirer les électeurs apathiques. Il est financé par une campagne de sociofinancement et la contribution financière des cinq principaux membres de son équipe. Il est mis à jour quotidiennement et ses articles sont principalement écrits par des étudiants.

Les articles sur les propos controversés des deux candidats du NPD font partie d’une série que la publication a intitulé «Neuf scandales de candidats en neuf jours». La semaine prochaine, il promet d’écrire sur un candidat qui a déjà qualifié les armes à feu d’«instruments de démocratie» et sur un autre qui a fait «des blagues un peu étranges sur les homosexuels».

Le contenu du projet a été généré par une équipe d’auteurs qui ont passé au peigne fin l’historique de centaines de candidats sur les médias sociaux, pour y découvrir des informations intéressantes, a indiqué M. Sandhu, soulignant que tout ce qu’a rapporté son site était disponible publiquement.

«C’est ça qui est fou. Tout est public», s’est-il exclamé, suggérant que le personnel des partis politiques n’avait peut-être pas les ressources pour vérifier les écrits de tous leurs candidats.

«Nous avons simplement pris le temps de tout examiner et de prendre des captures d’écrans.»

M. Sandhu a ajouté que le True North Times tentait de présenter le paysage politique en se concentrant sur ce qui est amusant et absurde.

«Nous approchons tout cela différemment de ce que l’on voit au bulletin d’information de 18 h, a-t-il précisé. Nous sommes sur un territoire médiatique inconnu. Nous sommes heureux d’être des pionniers en ce moment. (…) Notre objectif est l’humour et la responsabilité.»

M. Sandhu assure toutefois que la publication n’endosse aucun parti en particulier et vise l’équilibre en ce qui a trait aux candidats mis en lumière.

«L’absurdité n’a pas de penchant politique, a-t-il dit. Un seul parti n’a pas le monopole des déclarations farfelues. Il y a assez d’absurdité pour tout le monde.»

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!