CALGARY – Un nouveau concours de 20 millions $, commandité en partie par des entreprises de l’industrie pétrolière, souhaite favoriser le développement de solutions innovatrices pour remédier au problème des émissions de gaz carbonique.

Plutôt que d’encourager une réduction de la production de dioxyde de carbone, le concours lancé par l’organisme à but non lucratif XPrize Foundation a pour objectif de trouver de nouveaux usages aux émissions de carbone transformé.

Le concours s’étalera sur quatre ans et demi. L’équipe gagnante sera celle qui aura réussi à transformer le plus de gaz carbonique en un ou plusieurs produits ayant la valeur nette la plus élevée.

Parmi les suggestions faites par les organisateurs figurent de nouvelles techniques pour faire du ciment, du béton et d’autres matériaux de construction, des substances chimiques permettant de fabriquer des biens industriels ou de consommation, des carburants de transport à faible teneur en carbone ou des produits n’existant pas encore.

Les participants pourront choisir de travailler sur les émissions d’une centrale au charbon ou au gaz naturel.

Le prix de 20 millions $ sera fourni par NRG Energy, un producteur d’électricité américain qui fait la promotion des énergies renouvelables, et la Canada’s Oil Sands Innovation Alliance, qui a été créée par 13 sociétés impliquées dans l’exploitation des sables bitumineux afin d’élaborer des façons de diminuer l’impact de l’industrie sur l’environnement.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!