WINNIPEG — Le chef libéral, Justin Trudeau, a promis, mardi, d’investir des millions de dollars pour la recherche et le développement ainsi que les petites compagnies spécialisées dans les nouvelles technologies.

M. Trudeau a affirmé qu’un gouvernement libéral consacrerait annuellement 200 millions $ sur une période de 3 ans au soutien des installations de recherche, des pépinières d’entreprises et des exportateurs. Un autre montant de 100 millions $ serait aussi injecté dans un programme d’assistance pour la recherche industrielle.

«Sous le règne de Stephen Harper, notre économie a connu 10 années difficiles», a-t-il déclaré après avoir visité une manufacture de Winnipeg.

«La concurrence au sein de l’économie mondiale est de plus en plus forte. Les nouvelles technologies ont bousculé les vieux modèles économiques et les parts du marché mondial conquises par les économies émergentes ne cessent d’augmenter.»

Selon Justin Trudeau, le capital de base accordé par le Canada aux nouvelles firmes n’est pas suffisant. Il a affirmé que son plan donnerait aux sociétés évoluant dans le domaine des nouvelles technologies une meilleure chance d’accéder à des locaux dans les pépinières d’entreprises et d’établir des partenariats avec les universités.

Le leader libéral a souligné qu’un rapport publié par le Forum économique mondial révélait que le Canada était passé de la 12e à la 22e place en matière d’innovation parmi les pays développés depuis 2009.

M. Trudeau a fait cette annonce à une usine fabriquant des transformateurs électriques à la fine pointe de la technologie dans Winnipeg Centre, l’une des circonscriptions les plus pauvres du pays. Les libéraux espèrent la ravir au Nouveau Parti démocratique, qui la détient depuis 1997.

Le Parti libéral compte aussi récupérer les circonscriptions de Winnipeg Centre-Sud et de Saint-Boniface-Saint-Vital, deux anciens châteaux forts libéraux remportés par les conservateurs au cours des dernières années.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!