OTTAWA — Le NPD met en doute la promesse des libéraux d’investir 2,6 milliards $ pour l’éducation des enfants des Premières Nations.

Charlie Angus, candidat néo-démocrate dans la circonscription ontarienne de Timmins—Baie-James, soutient que, dans leur cadre financier présenté le week-end dernier, les libéraux ont coupé de 1,7 milliard $ le précédent engagement annoncé il y a six semaines.

«Je suis très déçu que Justin (Trudeau) joue ce jeu, car je croyais que c’était un engagement fort», a-t-il déclaré au cours d’une entrevue téléphonique.

De passage à Winnipeg, M. Trudeau a tenté de défendre les engagements de son parti.

«Nous l’avons dit très clairement dès notre annonce initiale jusqu’au dévoilement de notre cadre financier. Le gouvernement fédéral de M. Harper a annoncé le financement de programmes d’éducation pour les Première Nations, des sommes qu’il n’a jamais dépensées. Il y a des montants prévus dans le budget mais ils n’ont pas encore été dépensés», a-t-il déclaré.

Il a ajouté qu’un gouvernement libéral allait non seulement dépenser les montants prévus, mais qu’il investirait «des centaines de millions de dollars de plus chaque année» afin de s’assurer que l’éducation des Premières Nations soit bien financée.

Selon Charlie Angus, les chiffres donnés par les libéraux ne correspondent pas à la réalité. «Les conservateurs ont promis de l’argent mais ils n’ont rien fait. Alors il n’y a pas eu de dépenses. (Les libéraux) incluent une promesse brisée dans leurs chiffres. Les conservateurs ont rompu leurs promesses, les libéraux ont rompu leurs promesses. On a besoin de ces investissements pour construire des écoles, fournir des manuels de mathématique et des laboratoires aux enfants.»

Dans le dernier budget fédéral, le gouvernement conservateur avait prévu dépenser annuellement 200 millions $ sur une période de cinq ans pour l’éduction des Premières Nations.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!