OTTAWA — Le scientifique d’Environnement Canada suspendu après avoir mis en ligne une chanson anti-Stephen Harper a choisi de prendre sa retraite plutôt qu’attendre la tenue d’une enquête sur son comportement.

L’Institut professionnel de la fonction publique du Canada, le syndicat qui représente Tony Turner, précise que la retraite de ce dernier est entrée en vigueur cette semaine.

M. Turner avait été suspendu avec salaire au cours de l’été pour avoir apparemment enfreint le code de valeurs et d’éthique du secteur public en enregistrant et en publiant sur YouTube une chanson critiquant les politiques du premier ministre, concluant avec: «Harperman, il est temps pour toi de partir.»

Dans un communiqué, M. Turner affirme qu’on lui avait assuré qu’il aurait droit à une enquête rapide, mais que comme des semaines se sont écoulées, il a décidé qu’il serait mieux pour lui de prendre sa retraite de la fonction publique.

M. Turner se dit toujours persuadé d’avoir agi conformément à ses droits, tels que protégés par la Charte des droits et libertés, et ne croit pas avoir contrevenu au code de valeurs et d’éthique d’Environnement Canada.

Une porte-parole du syndicat a indiqué que la retraite de M. Turner ne diminuait en rien le droit à la liberté d’expression des autres fonctionnaires, droit confirmé par la Cour suprême du Canada en 1991.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!