WITHROW, Alta. – Les trois jeunes filles ayant perdu la vie dans un accident sur une ferme familiale en Alberta étaient des soeurs.

Catie Bott, âgée de 13 ans, ainsi que Jana et Dara Bott, des jumelles âgées de 11 ans, ont été ensevelies alors qu’elles jouaient dans un camion rempli de canola mardi soir.

La tragédie s’est déroulée sur une ferme près de Withrow, à environ 200 kilomètres au nord de Calgary.

Selon la Gendarmerie royale du Canada (GRC), les adultes ont réussi à sortir les victimes de la cargaison de céréales et ont aussitôt effectué la réanimation cardiorespiratoire, mais seulement l’une des filles a pu être ramenée à la vie. Elle a été transportée par ambulance aérienne à un hôpital pour enfants d’Edmonton, où elle est décédée durant la nuit.

Dans une déclaration lue par un représentant de la GRC, les parents ont affirmé ne pas regretter d’avoir élevé leurs trois filles sur la ferme familiale puisque c’était le mode de vie qu’ils avaient choisi.

Ils ont remercié les premiers répondants, les voisins et les amis pour leur soutien, et demandé aux médias de leur laisser vivre leur deuil en privé.

Le déroulement exact du drame fait toujours l’objet d’une enquête.

Le sergent Mike Numan a eu de la difficulté à lire le communiqué de la famille, qui compte aussi un garçon, et a refusé de répondre aux questions des journalistes.

«C’est un coup dur pour nous, a déclaré M. Numan. Les premiers répondants sont souvent appelés à intervenir dans des situations tristes, mais les choses sont toujours plus difficiles lorsque des enfants sont impliqués.»

Les fermiers du voisinage ont déjà offert au clan Bott de terminer leur récolte.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!