Voici quelques citations de la journée de mercredi dans la campagne électorale:

«De toute évidence, avec ce qui est en train de se passer en Amérique du Nord, (…) on s’en va dans la direction de la légalisation complète. Mais ça va prendre du temps pour le faire correctement, pour ne pas compromettre ni la santé ni la sécurité des citoyens.»

— Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair, dont le parti prône la décriminalisation de la marijuana et qui a ouvert la porte à une légalisation.

——

«M. Harper, depuis 10 ans, est en train de complètement négliger le Québec et ses intérêts. (…) M. Mulcair, lui, il prend les Québécois pour acquis. Il offre un système de garderies dans huit ans, moins bon que ce que le Québec a déjà.»

— Le chef libéral Justin Trudeau, qui courtise les électeurs québécois en attaquant deux de ses adversaires.

——

«C’est pour cela que ça nous prend un Bloc fort, pour que lorsque vient le temps des négociations, ces partis comprennent mieux la réalité quand vient le temps d’exercer le pouvoir.»

— Le chef bloquiste Gilles Duceppe, qui, devant la perspective de plus en plus probable d’un gouvernement minoritaire, demande aux électeurs de se rallier derrière son parti.

——

«Je pense que le choix auquel sont confrontés les Canadiens est un choix sérieux entre deux avenues très différentes pour le pays. Les autres nous accuseront de vouloir effrayer l’électorat alors que tout ce que nous tentons de faire, c’est d’attirer l’attention sur des faits, des faits dont ils n’ont pas vraiment envie de parler. Vous savez, ils utilisent trois ou quatre slogans pour leur campagne. Je pense qu’à l’approche du scrutin, il est temps que les Canadiens jettent un coup d’oeil à leur plateforme.»

— Le chef conservateur Stephen Harper, à propos du Parti libéral.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!