OTTAWA – L’Agence de santé publique du Canada enquête sur une éclosion de salmonellose qui s’est déclarée dans huit provinces, incluant le Québec.

L’agence fédérale, qui travaille de concert avec les intervenants fédéraux et provinciaux, n’est pas encore parvenue à identifier la source de la bactérie, a-t-elle précisé dans un communiqué publié jeudi après-midi.

La santé publique assure que le risque demeure «faible» pour les Canadiens. La bactérie peut être transmise lorsque des gens consomment des aliments contaminés, dont les volailles, le boeuf, le lait ou les oeufs. Elle peut également se retrouver dans les fruits.

L’agence encourage d’ailleurs les Canadiens à manipuler scrupuleusement leur nourriture et à bien la cuire.

On a recensé pour l’instant 34 cas, dont trois au Québec. La province la plus touchée est l’Ontario, avec 16 cas, suivie de l’Alberta, qui en a dénombré six.

La majorité des infections ont touché des femmes et la moyenne d’âge des patients est de 41 ans.

Huit personnes ont dû être hospitalisées, mais toutes sont déjà guéries ou sont en train de s’en remettre. Aucun décès n’a été signalé.

Parmi les symptômes liés à la salmonellose figurent de la fièvre, des frissons, des diarrhées et des vomissements. Les gens en santé guérissent naturellement de l’infection au terme de quatre à sept jours, mais ils peuvent être contagieux pendant des jours, voire des semaines.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!