FREDERICTON – Quelques heures après avoir levé les mesures de confinement dans un quartier de Fredericton, vendredi, la police a annoncé que l’adolescent qui semblait avoir une arme transportait en fait un parapluie.

Une alerte avait été lancée après que les policiers de la capitale néo-brunswickoise eurent reçu un appel, vers 9 h, faisant état d’un adolescent vêtu de noir qui semblait muni d’une arme à feu dans un étui.

En début d’après-midi, les autorités ont retrouvé le jeune homme et ont confirmé qu’il s’agissait d’un parapluie. La police a partagé sur Facebook une photo de l’objet, qui avait de «grandes ressemblances» avec une arme.

Quatre écoles avaient été placées en confinement et une force policière imposante avait été déployée dans le secteur. La police a toutefois levé les mesures peu avant midi à l’école des Bâtisseurs et à l’école Saint-Anne. Elle l’avait fait plus tôt pour l’école secondaire de Fredericton et à l’école Priestman Street.

Le service de police avait partagé sur son compte Twitter la photo d’une «personne d’intérêt» dans l’incident.

D’autres écoles du quartier avaient été sécurisées par mesure de précaution.

«Nous voulons remercier les membres du public pour leur vigilance ce matin et vous remercier pour votre patience alors que nous travaillons à enquêter sur cette plainte», a déclaré la police par communiqué.

«Notre réaction a été prompte et adéquate. Nous voulons assurer au public que nous avons déployé toutes les ressources nécessaires», a-t-elle ajouté.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!