SURREY, C.-B. – La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a déposé des accusations de trafic d’êtres humains contre trois autres personnes dans l’affaire du MV Sun Sea, qui était arrivé sur la côte ouest canadienne il y a près de deux ans avec 492 migrants tamouls à bord.

Trois hommes avaient tout d’abord été accusés dans cette affaire il y a deux mois, mais ces accusations ont été abandonnées cette semaine pour que la police puisse plutôt accuser six personnes à la fois.

Lors d’une conférence de presse, mercredi, la GRC a révélé que les accusations ne concernaient pas seulement le commandement du navire mais aussi les organisateurs du voyage.

L’un des trois hommes nouvellement accusés a été arrêté mardi, tandis que les deux autres ne sont pas derrière les barreaux et ne semblent pas non plus se trouver au pays. Quant aux personnes précédemment accusées, deux d’entre elles sont au Canada mais l’autre est détenue en France et attend son extradition.

Selon le surintendant de la GRC Derek Simmonds, l’enquête a été complexe et près de 700 déclarations ont été recueillies, la plupart dans une langue étrangère.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!