FRED CHARTRAND/PC Thomas Mulcair

OTTAWA – Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, a refusé mercredi de dévoiler le montant que son parti a dû rembourser lorsqu’Élections Canada a conclu qu’il avait enfreint la loi en matière de financement des partis politiques.

Élections Canada a estimé que le NPD avait contrevenu à la Loi électorale du Canada quand il a accepté que des syndicats achètent des commandites lors de son congrès national, l’an dernier.

Les commandites sont considérées comme des contributions politiques, et puisque les partis ne peuvent accepter de contributions de syndicats, ces sommes doivent être retournées au donateur — ou à Élections Canada, qui se chargera de remettre l’argent au receveur général du Canada.

M. Mulcair s’est contenté de dire mercredi à Ottawa que son parti respecte Élections Canada et qu’il se conforme à la loi.

Le ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, a déclaré que l’affaire témoigne de l’hypocrisie dont le NPD fait preuve lorsqu’il est question de responsabilité.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!