TORONTO – L’ancien maire de Toronto, Rob Ford, a révélé, mercredi, qu’il avait une tumeur à la vessie.

Selon un communiqué publié par son bureau, M. Ford, qui est maintenant simple conseiller municipal, a récemment subi des examens à l’hôpital Mount Sinai de Toronto en raison de douleurs à l’abdomen.

Le communiqué précise que le politicien, qui avait appris l’an dernier qu’il souffrait d’un type rare de cancer, attendait les résultats des tests afin de savoir si la tumeur était cancéreuse et si elle était reliée à son précédent cancer.

Il ajoute que Rob Ford va sous peu entreprendre des traitements pour remédier à ce nouveau problème de santé.

En mai, les médecins avaient retiré une tumeur cancéreuse de l’abdomen de M. Ford après plusieurs séances de chimiothérapie et de radiothérapie. Le controversé maire avait ensuite annoncé qu’il était débarrassé de son cancer, mais «pas encore sorti du bois».

Rob Ford était en pleine campagne pour sa réélection à la mairie de Toronto lorsque le diagnostic était tombé en septembre 2014.

Il avait alors abandonné la course et plutôt opté pour un siège de conseiller, qu’il avait réussi à remporter.

Mercredi après-midi, l’ex-maire a publié un message sur Twitter afin de remercier ses partisans pour leurs pensées et leurs prières. «Je demeure optimiste quant à mes chances de surmonter cet obstacle», a-t-il affirmé.

En 2013, M. Ford avait fait les manchettes un peu partout à travers le monde après que le «Toronto Star» et le site américain Gawker eurent rapporté avoir visionné une vidéo le montrant supposément en train de fumer du crack tout en tenant des propos racistes et homophobes.

Six mois plus tard, il avait admis avoir consommé la drogue lors d’un épisode de «stupeur éthylique».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!