Métro

CALGARY – Selon l’Office national de l’énergie (ONÉ), TransCanada (TSX:TRP) a pris certaines mesures pour répondre à des lacunes qui avaient été notées concernant la sécurité de ses oléoducs au cours des derniers mois.

Dans un communiqué publié vendredi, l’organisme de régulation a indiqué que 16 allégations de non-conformité à la réglementation avaient été soumises par des tiers par l’entremise d’un processus de dénonciation. Les plaintes avaient été acheminées en 2014 et au cours des premiers mois de 2015.

Parmi celles-ci, six ont été prouvées en partie et TransCanada a pris des mesures pour corriger la situation. Les dix autres allégations n’ont pas pu être vérifiées, a déclaré l’ONÉ.

L’organisme précise qu’aucun risque n’avait été décelé relativement à la sécurité du public et la protection de l’environnement.

Les préoccupations qui ont été portées à l’attention de l’ONÉ concernaient notamment une canalisation qui avait été laissée éventrée pendant un an, la compétence de soudeurs qui travaillaient sur un oléoduc en Alberta et des travailleurs qui ne portaient pas un équipement sécuritaire.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!