Archives Métro

QUÉBEC – Le Service de police de la Ville de Québec a émis une mise en garde à des clients d’une épicerie qui a distribué par erreur des médicaments en guise de bonbons, vendredi.

Des médicaments pour soigner des troubles de bipolarité ont été donnés dans le commerce situé au 1050, avenue Larue, à Beauport, entre 17h et 20h30.

Sept comprimés de quétiapine et de divalproex se sont retrouvés dans le plat à bonbons pour une raison qui demeurait inconnue des policiers, en fin de soirée, vendredi.

Selon Mélissa Cliche, porte-parole du SPVQ, il n’y a pas de danger pour les clients qui auraient consommé ces médicaments. Ils pourraient provoquer des tremblements, des nausées et de la somnolence.

Les pilules se retrouvaient dans de petits sachets individuels pouvant être confondus avec des sucreries.

Selon Mme Cliche, la mère d’un jeune de 17 ans qui a besoin de ces médicaments a perdu les comprimés à l’intérieur du commerce. Ils auraient ensuite été placés sur un comptoir de l’épicerie pour finalement se retrouver dans le plat à bonbons.

Selon les autorités, il s’agit d’un incident purement «accidentiel». Le SPVQ a ouvert un dossier pour établir les circonstances de cet événement.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!