Adrian Wyld/THE CANADIAN PRESS Le premier ministre Justin Trudeau et sa femme Sophie Grégoire.

OTTAWA – Le Parti libéral du Canada (PLC) a profité du jour du Souvenir pour glaner des renseignements sur de potentiels membres ou donateurs.

Sur le site du PLC, le nouveau ministre des Anciens Combattants, Kent Hehr, encourage les Canadiens à ajouter leur nom à un message visant à saluer «l’engagement et le sacrifice» des membres des Forces armées canadiennes et des anciens combattants.

Ce type de sollicitations, appelé «exploration de données», est couramment utilisé par les partis politiques pour recueillir des renseignements personnels — nom, adresse courriel, code postal — qui serviront ensuite à alimenter la banque de données permettant de cibler de façon plus précise les partisans ou donateurs potentiels.

Le ministre Hehr a publié le même message sur sa page Facebook, sans toutefois demander aux visiteurs d’ajouter leur nom à la carte de souhaits virtuelle.

Dans son message, le ministre Hehr se fait partisan, rappelant les promesses électorales des libéraux pour les anciens combattants. Mais le ministre se fait aussi plus personnel: d’entrée de jeu, il raconte comment il est devenu tétraplégique, à 21 ans, victime innocente d’une balle perdue lors d’une fusillade.

Il plaide ensuite que si de tels actes de violence sont rares dans la vie civile, ils font partie du quotidien des militaires, et il souhaite que les anciens combattants puissent bénéficier du même soutien que lui.

«Quand j’ai été blessé, j’ai eu la chance d’obtenir l’aide nécessaire pour reconstruire ma vie, ce qui m’a mené à une carrière florissante dans la vie publique. Quand la solitude me gagnait, je trouvais toujours une épaule sur laquelle je pouvais m’appuyer. Je veux que nos militaires et nos anciens combattants sachent qu’eux et elles aussi ne sont pas seuls, que tous les Canadiens et Canadiennes les appuient», écrit-il, avant de solliciter l’appui des visiteurs du site.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!