SAINT-JÉRÔME, Qc – La présentation de la preuve a pris fin vendredi au procès de Guy Turcotte, cet ex-cardiologue de Saint-Jérôme accusé d’avoir tué ses deux enfants.

Quarante-deux témoins ont été entendus lors de ce procès au palais de justice de Saint-Jérôme dont le dernier en lice, un expert en toxicologie embauché par la Couronne.

Le docteur Martin Laliberté a soutenu durant son témoignage que l’ingestion de liquide lave-glace n’a pratiquement aucun effet sur le cerveau ou sur l’état de conscience d’un individu. Il a longuement été contre-interrogé par la défense qui a tenté d’attaquer la fiabilité de ses conclusions en les comparant à de nombreux articles scientifiques.

Les plaidoiries finales des avocats vont commencer mardi. C’est la défense qui prendra la parole en premier.

Guy Turcotte est accusé d’avoir poignardé à mort ses deux enfants, Olivier, 5 ans, et Anne-Sophie, 3 ans, le 20 février 2009.

Il a témoigné avoir bu du lave-glace ce soir-là pour s’enlever la vie. Se voyant mourir, il aurait décidé «d’emmener ses enfants avec lui», pour leur épargner la souffrance de trouver son cadavre le lendemain, a-t-il déclaré.

Il a plaidé non coupable et a présenté une défense de non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux.

(Collaboration Philippe Bonneville, Cogeco Nouvelles, Montréal)

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!