TROIS-RIVIÈRES, Qc – C’est le 12 janvier prochain que commenceront les représentations sur la peine du deuxième coaccusé dans le dossier du triple meurtre à Trois-Rivières qui a coûté la vie à deux soeurs et un autre adolescent le 11 février 2014.

La procédure s’étendra sur une période de trois semaines.

L’accusé avait déjà plaidé coupable, en juin dernier, à trois chefs de meurtre prémédité et à trois autres accusations de complot dans le but de commettre un meurtre.

Quant aux victimes, il s’agit de deux soeurs âgées de 22 ans et de 17 ans ainsi que le petit ami de 17 ans de cette dernière. Leurs cadavres avaient été découverts à l’intérieur de la résidence familiale de la rue Sicard, dans le secteur de Trois-Rivières-Ouest.

Le Service de la sécurité publique de Trois-Rivières avait rapidement évoqué l’hypothèse d’un geste posé par dépit amoureux. Toujours selon la police, l’un des deux jeunes accusés aurait été amoureux de l’adolescente de 17 ans et n’aurait pas accepté que celle-ci le rejette.

Le plus jeune des coaccusés, Kaven Sirois, a écopé d’une peine pour adulte le 30 octobre dernier même s’il était âgé de 16 ans au moment du drame. Il a été condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant dix ans.

Kaven Sirois avait aussi plaidé coupable à trois chefs d’accusation de meurtre prémédité et à trois autres de complot pour meurtre visant la mère des deux jeunes femmes tuées, ainsi que des policiers.

Son dossier reviendra en cour le 11 janvier pour savoir dans quel établissement il purgera sa peine. Sirois pourrait être conduit à l’Institut Philippe-Pinel de Montréal ou dans un pénitencier fédéral, selon les recommandations d’un rapport de l’Institut Philippe-Pinel et du Tribunal de la jeunesse.

(Collaboration Claude Boucher, Cogeco Nouvelles, Montréal)

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!