TORONTO – Un expert américain des forces tactiques a témoigné au procès d’un policier de Toronto accusé d’avoir abattu un jeune homme dans une voiture de tramway il y a deux ans.

Robert Warshaw a étudié les vidéos et les enregistrements audio du moment où l’agent James Forcillo a tué Sammy Yatim, alors âgé de 18 ans.

Selon lui, M. Forcillo a réagi «en passant de A à Z très rapidement», en tirant neuf balles dans deux rafales de tirs après seulement une cinquantaine de secondes de confrontation.

James Forcillo a plaidé non coupable aux accusations de meurtre non prémédité et de tentative de meurtre en lien avec le décès de Sammy Yatim.

M. Warshaw — un témoin appelé par la Couronne — a dit que M. Forcillo aurait eu d’autres options et qu’il «n’a pas fait les efforts pour avoir une interaction» avec le jeune homme.

Il a donné divers exemples, notamment, que le policier aurait pu demander à Sammy Yatim quel était son nom, quel était le problème, et si quelqu’un pouvait être appelé pour tenter de discuter avec l’homme de 18 ans.

M. Warshaw a expliqué que des agents de police sur les lieux auraient pu utiliser du poivre de cayenne pour distraire Sammy Yatim, une matraque extensible ou encore attendre l’arrivée d’un agent muni d’un pistolet Taser. Selon lui, la situation semble montrer qu’il n’y avait «aucun plan d’action» et «aucune pensée tactique».

Par ailleurs, M. Warshaw a dit que la formation reçue par les policiers de Toronto en ce qui concerne les options de recourir à la force apparaissent «progressives, réfléchies et cohérentes avec les méthodes des services de police actuels aux États-Unis».

Il a ajouté que l’organisation semblait mettre l’accent sur l’utilisation des techniques pour réduire l’escalade de la violence et l’importance d’épargner des vies.

Sammy Yatim a été tué par balles dans une voiture de tramway vide le 27 juillet 2013. Dans les vidéos de l’incident captées par des caméras de surveillance et des cellulaires, on peut entendre quelqu’un ordonner au jeune homme de 18 ans de laisser tomber son couteau, puis neuf coups de feu retentir.

Le jury a entendu que Sammy Yatim avait pris de l’ecstasy à un certain moment avant de monter dans le tramway. C’était juste avant qu’il sorte un petit couteau, provoquant la panique générale chez les passagers qui s’étaient précipités hors du véhicule lorsqu’il s’était arrêté brusquement. Le jury a également vu des vidéos de surveillance qui montrent l’arrivée sur les lieux de James Forcillo et la tournure de l’incident tragique.

Les procureurs de la Couronne ont dit qu’ils envisageaient de prouver que les actions de M. Forcillo durant l’événement n’étaient pas nécessaires ou raisonnables. Pour sa part, l’avocat de James Forcillo a dit que les actions de son client étaient justifiées et effectuées dans l’intérêt de sa protection.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!