MOOSE JAW, Sask. – Un député fédéral conservateur de la Saskatchewan soutient qu’il n’a jamais traité une candidate néo-démocrate provinciale de «pute».

Dans une vidéo tournée il y a un mois par une reporter, le député Tom Lukiwski exhorte ses partisans à soutenir la réélection du candidat du Parti saskatchewanais (droite) lors des prochaines élections provinciales, prévues en avril. À cause d’un redécoupage de la carte électorale, cependant, la réélection de Greg Lawrence semblerait cette fois plus ardue.

M. Lukiwski, député fédéral de Moose Jaw—Lake Centre—Lanigan, plaide que M. Lawrence est trop précieux «pour qu’on le laisse perdre aux mains d’une pute (‘whore’) du NPD, simplement à cause d’un redécoupage».

Devant le refus de la direction du Moose Jaw Times Herald de publier l’affaire, mardi dernier, la journaliste Mickey Djuric a décidé de démissionner. Dans sa lettre, datée de jeudi et publiée sur son blogue, la journaliste explique qu’elle a préféré choisir son «intégrité personnelle» et son «sens élevé de l’éthique» plutôt que «la tromperie et la censure». Elle a aussi publié sur son blogue la vidéo controversée.

Le fil Twitter s’est aussitôt enflammé: le député a-t-il dit «whore» ou «horde»? M. Lukiwski prétend qu’il a effectivement dit «horde du NPD», une version qu’accepte la chef de l’opposition officielle et chef intérimaire du Parti conservateur, Rona Ambrose.

Craig Slater, rédacteur en chef du Moose Jaw Times Herald, explique de son côté que le quotidien a voulu d’abord obtenir la version de M. Lukiwski. Le député aurait alors soutenu qu’il avait dit «horde du NPD» et la direction du journal a décidé de laisser tomber l’affaire. «À défaut d’une absolue certitude, nous avons opté pour le principe de précaution», a indiqué M. Slater.

Quant à elle, la candidate néo-démocrate, Karen Purdy, ne croit pas la version du député fédéral et exige des excuses. «Le mot ‘horde’, dans cette locution, n’a aucun sens, selon le contexte», a-t-elle soutenu.

Même le candidat et député sortant Lawrence, qui n’avait pas entendu le discours de M. Lukiwski à l’époque, reconnaît aujourd’hui qu’en visionnant la vidéo, il semble bien que le député conservateur a dit «pute».

La chef intérimaire du Parti conservateur, Rona Ambrose, estime qu’«il est très difficile de déterminer ce qui a été dit» en visionnant la vidéo. «M. Lukiwski nie fermement avoir utilisé le mot en question (…) J’ai accepté les explications de M. Lukiwski en ce qui a trait à ces propos.»

Élu sans discontinuer aux Communes depuis 2004, M. Lukiwski était depuis 2008 secrétaire parlementaire du leader du gouvernement en Chambre, jusqu’aux plus récentes élections générales.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!