WINNIPEG – Un ministre néo-démocrate du Manitoba a offert ses excuses, jeudi, pour avoir traité un député progressiste-conservateur de fasciste «dans le feu de l’action» au cours d’un débat à l’Assemblée législative de la province.

Le ministre des Affaires municipales, Drew Caldwell, s’est dit désolé d’avoir proféré cette insulte, 24 heures après que le député progressiste-conservateur Reg Helwer eut soulevé l’incident au président de l’Assemblée. M. Caldwell a toutefois accusé ses adversaires de vouloir faire une montagne d’une taupinière, affirmant que l’insulte ne s’adressait pas personnellement à M. Helwer mais bien à l’ensemble des mouvements de droite en Amérique du Nord.

M. Helwer réagissait au discours du Trône quand il a été insulté par son adversaire. La remarque n’a pas été enregistrée au Journal des débats mais le député s’est dit profondément blessé. Il a dit que se faire traiter de fasciste pouvait nuire à sa réputation, rappelant qu’il comptait beaucoup d’amis parmi la communauté juive de la province.

Le leader du gouvernement à l’Assemblée législative avait présenté des excuses au nom de M. Caldwell, soulignant que l’insulte était répréhensible.

M. Helwer a indiqué qu’il acceptait les excuses présentées.

Le premier ministre de la province, Greg Selinger, a affirmé que M. Caldwell ne subirait pas de mesures disciplinaires parce qu’il avait présenté des excuses rapides et sans équivoque.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!