Facebook Cecil, le lion

TORONTO – Des groupes de défense des animaux souhaitent faire annuler une conférence qui doit réunir en janvier des amateurs de trophées de chasse africains, à Toronto.

Camille Labchuk, avocate au sein du groupe Animal Justice, a ainsi lancé une pétition en ligne pour exiger que l’hôtel où doit avoir lieu la conférence annule l’événement. L’organisme estime que la chasse aux lions et aux éléphants est une pratique cruelle.

Mme Labchuk n’en revient pas que de tels événements soient encore organisés de nos jours, surtout après l’affaire du lion Cecil, tué par un chasseur américain au Zimbabwe plus tôt cette année.

Les organisateurs de la conférence, quant à eux, soutiennent que les militants écologistes sont mal informés sur la chasse en Afrique. Birgit Johnstone, directrice d’African Events Canada, plaide que les chasseurs soutiennent l’économie locale et participent à la lutte contre le braconnage.

Mme Johnstone précise que la conférence ne s’adresse pas qu’aux amateurs de chasse aux animaux d’Afrique: on parlera aussi de safari photo et de chasse et pêche, a-t-elle dit.

Une vingtaine d’exposants se sont déjà inscrits, selon elle, et les organisateurs pensent accueillir environ 200 participants à cette conférence de deux jours, qui se tient depuis 2009.

Plusieurs des exposants proposent par ailleurs toute une gamme de voyages de chasse — aux lions, aux léopards, aux éléphants et aux hippopotames, notamment.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!