Andrew Vaughan / La Presse Canadienne Dennis Oland

SAINT-JEAN, – Le juge présidant le procès pour meurtre de Dennis Oland a commencé à donner ses directives au jury, mardi, l’exhortant à maintes reprises à faire preuve de prudence et de bon sens dans son analyse des éléments de preuve présentés durant les 12 semaines de procédures.

Oland a plaidé non coupable à une accusation de meurtre au second degré en lien avec la mort de son père, l’homme d’affaires Richard Oland, dont la famille a fondé les brasseries Moosehead.

Richard Oland, âgé de 69 ans, a été retrouvé face contre terre dans une mare de sang à son bureau de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, le 7 juillet 2011.

Le juge John Walsh de la Cour du Banc de la Reine a passé en revue les témoignages de plusieurs policiers concernant la scène du crime et la cueillette d’éléments de preuve, soulignant que, dans beaucoup de cas, seuls des tests présomptifs avaient été réalisés pour détecter la présence de sang.

Il a rappelé que tout résultat positif obtenu à l’aide de tests présomptifs ne pouvait être utilisé comme élément de preuve et que les jurés ne devraient prendre en compte que les résultats positifs découlant de tests en laboratoire.

Le magistrat a également résumé le témoignage de différents experts, dont celui du spécialiste des éclaboussures de sang Patrick Laturnus, et évoqué l’hypothèse de la police selon laquelle l’arme du crime aurait été un marteau pour cloison sèche, recommandant au jury de rester prudent et de s’en tenir aux éléments de preuve.

Deux jours devraient être nécessaires à M. Walsh pour livrer ses instructions aux huit hommes et cinq femmes qui composent le jury.

Avant le début des délibérations, l’un des 13 jurés sera éliminé par un tirage au sort. Les 12 autres auront le mandat d’arriver à un verdict.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!