MONTRÉAL – Le Regroupement des ressources résidentielles adultes du Québec (RESSAQ), dont les quelque 1300 membres dispensent à domicile des services de soutien ou d’assistance à des personnes âgées ou vivant avec un handicap intellectuel, a conclu une entente de principe avec le gouvernement du Québec.

Le RESSAQ a donné peu de détails sur l’accord, jeudi, si ce n’est qu’il a réussi à obtenir des gains sur le plan normatif, alors que les demandes monétaires n’ont pas obtenu l’aval de Québec.

Le président du regroupement, Réjean Simoneau, explique que le gouvernement avait fixé une date limite aux négociations, soit le 31 décembre. Il affirme avoir accepté le «meilleur compromis possible», qualifiant l’entente de «potable», mais «difficile à faire passer».

C’est pourquoi le RESSAQ n’entend pas recommander officiellement l’entente, laissant le soin aux membres de décider par eux-mêmes.

Ils ont été convoqués à une assemblée générale extraordinaire lundi, à Drummondville.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!