THE CANADIAN PRESS

TORONTO – Un gardien de sécurité raconte qu’il n’a pas vraiment réfléchi avant de se ruer sur un homme qui venait apparemment d’attaquer un autre homme avec une machette, au centre-ville de Toronto.

En conférence de presse, jeudi après-midi, Nate McNeil a affirmé qu’il voulait simplement l’arrêter.

M. McNeil travaille pour Paragon Security, qui a publié la vidéo de l’attaque dramatique de mercredi et de l’intervention de M. McNeil et de son collègue, Phillip Bonaparte.

On y voit un homme, tenant ce que les témoins ont décrit comme une imposante machette, frapper à répétition avec l’arme un autre homme, qui s’écroule au sol et tente de se protéger avec un sac.

Selon la police, l’attaque non provoquée a sérieusement blessé à la tête et aux jambes la victime de 30 ans, mais on ne craint pas pour sa vie.

Dans la vidéo, on voit ensuite l’agresseur se retourner et brandir l’arme vers un autre piéton, avant de se mettre brièvement à sa poursuite, puis il se rend devant des portes. Il hurle sans arrêt.

Entre-temps, MM. McNeil et Bonaparte ont reçu un appel sur leur radio et ont traversé à la course le hall du bâtiment qu’ils surveillaient pour aboutir de l’autre côté des portes devant lesquelles se trouvait le suspect.

«Une fois que j’ai traversé les deuxièmes portes, à l’extérieur, il continuait ce qu’il faisait avec la machette», a relaté le gardien.

Il a alors «neutralisé» la main du suspect et l’a mis au sol.

Sur les images filmées mercredi après-midi près du centre Eaton de Toronto, on voit cet imposant gardien — M. McNeil mesure 1,93 mètre et pèse plus de 120 kilos — traverser les portes sans hésiter, empoigner le bras droit de l’homme et le coucher au sol.

Nate McNeil assure qu’il a élaboré son plan en une fraction de seconde lorsqu’il a vu la machette dans la main de l’homme.

Son collègue, qui mesure 1,63 mètre et pèse 63 kilos, l’a suivi en trombe et a donné un coup de pied pour éloigner un couteau que tenait l’assaillant. Il lui a ensuite ôté la machette et lui a attaché les poignets.

Les deux gardiens de sécurité l’ont maintenu au sol jusqu’à l’arrivée de la police, quelques minutes plus tard.

Arlington Thompson, de Queens, à New York, a comparu jeudi matin, portant un chandail à capuchon rouge et un jean. Il a seulement prononcé son nom et a dit «merci» après la brève audience. L’homme de 35 ans demeure en détention jusqu’à sa prochaine comparution le 30 décembre.

Il a été accusé de tentative de meurtre, de voies de fait graves, d’agression armée et de possession d’une arme dangereuse.

Le sergent Dale Corra, de la police de Toronto, a félicité l’équipe qui a empêché que la situation ne tourne au cauchemar et fasse des morts.

Il a aussi remercié la communauté d’affaires de la ville et les résidants qui collaborent avec la police.

Les autorités sont à la recherche d’autres témoins.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!