Paul Chiasson Navdeep Bains Jeremy Hansen. Paul Chiasson / La Presse Canadienne

LONGUEUIL, Qc – Le gouvernement fédéral examine toujours la demande d’aide financière de Bombardier et ne veut pas avancer de date sur une éventuelle annonce.

De passage jeudi à l’Agence spatiale canadienne, à Saint-Hubert, le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains, a expliqué que son gouvernement était bien conscient de l’importance de l’industrie aéronautique dans la région métropolitaine. Mais il a réitéré que la décision finale devrait être avantageuse pour les contribuables canadiens.

Le secteur de l’aéronautique, qui contribue à hauteur de 29 milliards $ à l’économie canadienne, emploie 180 000 personnes au pays, dont 40 000 dans la grande région de Montréal.

Le chef de la direction de Bombardier (TSX:BBD.B), Alain Bellemare, a demandé l’aide financière du nouveau gouvernement fédéral en novembre dernier.

Un peu plus tôt, en octobre, le gouvernement du Québec avait injecté 1,3 milliard $ dans Bombardier afin de l’aider à compléter son programme d’avions de la CSeries. Le ministre québécois de l’Économie, Jacques Daoust, avait alors signalé qu’il s’attendait à ce qu’Ottawa investisse lui aussi dans ce fleuron de l’économie du Québec.

Personne n’a voulu dévoiler quelle somme Bombardier a demandée en novembre à Ottawa, mais le premier ministre Justin Trudeau, député montréalais, a déjà prévenu que son gouvernement voulait d’abord obtenir de l’entreprise un solide plan d’affaires avant d’y injecter des fonds publics.

M. Trudeau affirmait en novembre que son gouvernement ne financerait pas un tel projet d’affaires de manière émotive ou à des fins de politique partisane.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!