TORONTO – Everton Biddersingh a été reconnu coupable, jeudi à Toronto, du meurtre prémédité de sa fille de 17 ans, Melonie Biddersingh, remontant à 1994.

Le jury a annoncé sa décision après environ quatre heures de délibérations.

M. Biddersingh, 60 ans, de Toronto, avait plaidé non coupable.

Le corps calciné de sa fille a été retrouvé dans une valise en flammes. Il a fallu plus de 20 ans pour que ce crime soit jugé lors d’un procès parce que la police était incapable d’identifier les restes de Melonie, jusqu’à ce qu’un indice mène à l’arrestation de son père et de sa belle-mère en mars 2012.

La procureure de la Couronne Mary Humphrey avait exhorté le jury cette semaine à rendre un verdict de culpabilité contre l’accusé, affirmant que son «règne de terreur» avait tué la jeune fille.

Selon ce qui a été dit en cour durant les procédures, Melonie et ses deux frères sont venus de Jamaïque en 1991, là où ils sont nés, pour vivre avec leur père et leur belle-mère.

Les jurés ont entendu des témoins expliquer que Melonie — qui rêvait de devenir infirmière — n’allait pas à l’école, avait été affamée et battue de façon brutale, et qu’elle avait subi d’horribles sévices aux mains de son père.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!