Mark Taylor/THE CANADIAN PRESS La Superintendante Maureen Levy de la GRC

Au moins quatre personnes ont été tuées et un nombre indéterminé d’autres blessées lors d’une fusillade survenue vendredi dans une communauté autochtone du nord de la Saskatchewan, a annoncé la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

En conférence de presse vendredi soir à Regina, la surintendante en chef Maureen Levy n’a donné que très peu de détail à propos de l’incident.

“Je ne peux pas divulguer de renseignements au sujet du sexe ou de l’âge (des victimes). Nous sommes au tout début de l’enquête et nous voulons en assurer l’intégrité”, a-t-elle déclaré.

Plus tôt, le premier ministre Justin Trudeau avait révélé depuis Davos, en Suisse, que cinq personnes étaient mortes et deux autres grièvement blessées dans la communauté isolée de la Première Nation Déné.

La GRC n’a offert aucune explication pour cette différence entre les deux bilans.

“Évidemment, c’est le pire des cauchemars pour les parents, a commenté M. Trudeau, qui se trouve en Europe pour participer au Forum économique mondial. Nous sommes tous en deuil et nous nous tenons aux côtés de la communauté de La Loche et de toute la Saskatchewan en ce jour terrible et tragique.”

Mme Levy a confirmé qu’un suspect de sexe masculin avait arrêté à 13 h 47 vendredi et qu’une arme avait été saisie. Elle a insisté sur le fait que la situation était maîtrisée et que le public n’était pas en danger.

La surintendante en chef a précisé que l’ordre de confinement pour deux établissements scolaires avait été levé, que les élèves avaient été transportés en lieu sûr et que du personnel spécialisé avait été dépêché à une école secondaire et à un autre endroit à La Loche.

Kevin Janvier, le maire intérimaire de La Loche, a affirmé en entrevue avec la station de radio CKBI que sa fille faisait partie des victimes.

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, a publié un communiqué vendredi exprimant son choc et son chagrin après ce qu’il a qualifié “d’événements horribles”.

La GRC a avisé les parents et les résidants de rester à l’écart après que des coups de feu eurent été rapportés vers 13 h dans l’école secondaire. L’école élémentaire Ducharme, qui se trouve quelques rues plus loin, a également été fermée par mesure de précaution.

Comptant quelque 3000 habitants, La Loche est une communauté de la Première Nation Déné située à l’est du lac du même nom, dans le nord de la forêt boréale, et à 600 kilomètres de Saskatoon. Environ 900 élèves fréquentent les deux écoles de la ville.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!