Nathan Denette/THE CANADIAN PRESS Des réfugiés arrivent à l'hôtel après leur atterrissage.

Des documents récemment dévoilés brossent le portrait le plus clair à ce jour de l’approche controversée du gouvernement conservateur concernant l’accueil de réfugiés syriens l’an dernier.

Le gouvernement Harper voulait élargir son programme de réinstallation des réfugiés l’hiver dernier, mais avec une attention particulière sur les minorités ethniques et religieuses.

Cette décision était controversée, étant donné que les Nations unies ne font pas le choix de réfugiés en fonction de tels critères.

Des documents déposés à la Chambre des communes en réponse à une question du Nouveau Parti démocratique (NPD) montrent de quelle manière les conservateurs ont contourné les règles.

Des responsables des visas à Beyrouth et Amman ont été avisés d’examiner les dossiers reçus de l’ONU et d’identifier les minorités ethniques et religieuses.

Ces dossiers de minorités ethniques et religieuses faisaient ensuite l’objet d’un traitement accéléré, tandis que d’autres étaient traités de façon régulière, un processus qui a eu cours jusqu’en novembre.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!