Getty Images/iStockphoto Taxi

QUÉBEC — Quelques dizaines de voitures-taxi se masseront jeudi matin près d’un immeuble de Québec de l’Agence du revenu du Québec.

Leurs chauffeurs et des propriétaires de permis de taxi entendent ainsi protester de nouveau contre l’immobilisme du gouvernement du Québec face au déploiement des services d’autopartage comme Uber.

Il semble que les manifestants aient symboliquement ciblé un immeuble de Revenu Québec car l’agence est une source d’entrée de fonds majeure pour le gouvernement.

Mercredi, le Regroupement des travailleurs autonomes Métallos, qui représente environ 4000 des 22 000 chauffeurs de taxi du Québec, a annoncé son intention de déposer une demande de recours collectif contre Uber et contre le gouvernement du Québec afin de défendre les lois québécoises encadrant l’industrie du taxi.

D’autre part, en soirée, le conseil municipal d’Edmonton a approuvé un règlement qui permettra dès le 1er mars à des entreprises d’autopartage de fonctionner légalement.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!