THE CANADIAN PRESS MaryAnn Mihychuk et Roger Cuzner

OTTAWA — Un premier bras de fer pourrait avoir lieu dans l’arène du Sénat sur la question des règles syndicales. Le gouvernement de Justin Trudeau abroge deux lois touchant les syndicats qui avaient été adoptées par les conservateurs. Ces derniers n’ont pas l’intention de se laisser faire et menacent à mots couverts de faire obstruction à l’initiative libérale au Sénat, où ils ont la majorité. Du temps où ils étaient au pouvoir à Ottawa, les troupes de Stephen Harper avaient déposé deux projets de loi qui avaient suscité la grogne dans le milieu syndical. La loi C-277 aurait obligé les syndicats à ouvrir leurs livres, ce qui aurait donné un avantage indu à l’employeur lors des négociations, selon les syndicats. Quant à C-525, elle changeait les méthodes d’accréditation syndicale en imposant un vote secret. La ministre de l’Emploi, MaryAnnh Mihychuk, a soutenu que d’annuler ces deux lois amènera un plus grand sens du “respect” dans les relations de travail. Le conservateur Gérard Deltell a quant à lui affirmé qu’il s’agissait d’une “très mauvaise journée pour la transparence”. Il a indiqué que les conservateurs allaient “demander aux sénateurs de faire le travail”, laissant sous-entendre qu’ils pourraient leur demander de bloquer la législation des libéraux dans la chambre haute.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!