VANCOUVER – Chaque lundi depuis 15 mois, le maire de Coquitlam en Colombie-Britannique, Richard Stewart, s’est rendu à l’hôtel de ville à vélo, a pris sa douche puis a enfilé le même complet bleu foncé.

Et personne à la Ville n’a remarqué que le maire a toujours porté les mêmes vêtements.

M. Stewart a décidé de faire une «expérience sociale» en novembre 2014, peu après une campagne électorale municipale lors de laquelle il a souvent entendu des commentaires sur l’apparence physique de candidates, alors que les candidats masculins n’avaient jamais à subir de telles critiques.

Il a donc choisi de faire son propre test afin de démontrer la différence entre l’expérience des candidats et celle des candidates.

Le maire a indiqué que l’un de ses objectifs était de faire la lumière sur l’iniquité entre les sexes, dans l’espoir de l’éliminer complètement.

M. Stewart a reçu de nombreux éloges depuis qu’il a dévoilé son expérience sur sa page Facebook, dimanche.

«Je veux que nous mettions toujours l’accent sur les forces, les habiletés et l’expérience que les gens apportent dans chaque travail qu’ils font», a-t-il dit.

«Je veux que mes filles grandissent dans une société où elles seront jugées pour la façon dont elles font leur travail et non pour ce qu’elles portent lorsqu’elles le font.»

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!