Archives Métro

WINNIPEG – Le décès d’un homme abattu par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en 2011 dans une réserve du nord du Manitoba est une malheureuse tragédie ayant ébranlé tous les individus concernés, a conclu une commission d’enquête, mercredi.

Le juge Murray Thompson n’a blâmé personne pour le décès de Paul Duck de la Première Nation God’s Lake Narrows et n’a fait aucune recommandation.

M. Duck venait d’utiliser un fusil pour effrayer des enfants qui saccageaient la maison de sa soeur lorsqu’il est passé devant des agents de la GRC surveillant le site d’un incendie situé un peu plus loin.

L’un des policiers lui a demandé à trois reprises de laisser tomber son arme avant d’ouvrir le feu.

Selon la commission d’enquête, Paul Duck a été atteint au bras et a perdu une très grande quantité de sang en seulement cinq minutes.

M. Thompson a indiqué que le fusil de M. Duck était vide et que, de toute évidence, ce dernier n’avait pas réalisé que les agents le percevaient comme une menace.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!