Sean Kilpatrick/La Presse Canadienne

OTTAWA – Le montant d’argent donné par les citoyens pour les efforts humanitaires en Syrie s’élèvera vraisemblablement à moins que la limite de 100 millions $ que le gouvernement du Canada a promis de verser en subventions paritaires.

La dernière journée pour contribuer à l’aide syrienne dans le cadre du programme gouvernemental était lundi. Le gouvernement du Canada ajoutera le même montant que celui accumulé par divers groupes d’aide humanitaire.

Ce programme, lancé par les conservateurs en septembre, devait se terminer à la fin de 2015, mais les libéraux ont repoussé la date limite pour permettre aux groupes d’amasser plus d’argent. Au moment où ils ont annoncé cette extension, quelque 12 millions $ avaient été amassés.

Près de 16 millions $ ont été reçus par l’Unicef, Vision mondiale et la Croix-Rouge. Plusieurs autres groupes prenant part à la campagne n’avaient pas dévoilé leurs chiffres mardi matin.

Depuis janvier 2012, le Canada s’est engagé à verser 653,5 millions $ en aide humanitaire pour la crise syrienne.

Par le passé, les programmes de subventions paritaires, c’est-à-dire lorsque le gouvernement s’engage à verser à une cause un montant égal à celui donné par la société civile, avaient seulement été utilisés par le gouvernement dans des cas de catastrophes naturelles. À la suite du séisme de 2010 en Haïti, le gouvernement avait donné 220 millions $ en fonds de contrepartie. Le programme pour les dommages du typhon Haiyan aux Philippines, en 2013, a permis d’amasser 85,6 millions $.

Le fonds syrien a été créé par les conservateurs devant la crise humanitaire grandissante qui frappe la Syrie, ravagée par une guerre civile qui dure depuis près de cinq ans.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!