MONTRÉAL – Un homme qui serait lié au crime organisé a été tué mardi matin, tiré à bout portant, à Laval.

La Sûreté du Québec a confirmé que la victime est Lorenzo Giordano, âgé de 52 ans. Il s’agirait d’un membre important du clan Rizzuto et de la mafia montréalaise.

Les événements se sont produits vers 8h40 à l’extérieur d’un commerce situé le long de l’autoroute Laval Ouest. La victime a été atteinte d’au moins un projectile d’arme à feu, selon Joyce Kemp, porte-parole de la SQ. Le décès de l’homme a été constaté à l’hôpital.

Lorenzo Giordano bénéficiait depuis décembre dernier d’une libération sous conditions dans une maison de transition de Montréal, après avoir purgé les deux tiers d’une peine de 15 ans de prison.

La police de Laval a transféré l’enquête à la Sûreté du Québec et son Service des enquêtes sur les crimes contre la personne (SECP).

Giordano avait été visé avec les autres dirigeants du clan Rizzuto en novembre 2006 lors de l’Opération Colisée menée conjointement par la Gendarmerie royale du Canada, la Sûreté du Québec et les services de police de Montréal et Laval, qui avait permis l’arrestation de 90 personnes liées aux activités de la mafia montréalaise. Giordano avait été finalement été appréhendé quelques mois plus tard à Toronto.

Giordano est le dernier d’une série de dirigeants du clan Rizzuto assassinés au cours des dernières années. Le patriarche de la famille Rizzuto, Nicolo Rizzuto père, avait été abattu dans sa résidence de Rivière-des-Prairies en novembre 2010. Un peu moins d’un an auparavant, Nick Rizzuto fils, le fils du parrain Vito Rizzuto et petit-fils de Nicolo, avait été assassiné en pleine rue, sur l’heure du midi.

Un autre proche de Vito Rizzuto, Paolo Renda, avait été enlevé en mai 2010 et n’a jamais été retrouvé depuis et est considéré mort. Sa voiture avait été retrouvée, portes ouvertes, tout près de chez lui.

Un mois plus tard, Agostino Cuntrera, considéré comme le numéro 2 de la mafia après l’extradition et l’emprisonnement du parrain Vito Rizzuto aux États-Unis, avait été abattu en compagnie de son garde du corps dans le stationnement d’un commerce de Saint-Léonard.

Deux autres dirigeants du clan Rizzuto, Franceso Arcadi et Francesco Del Balso, ont également été libérés en même temps que Giordano le mois dernier.

Le parrain Vito Rizzuto est quant à lui mort subitement en décembre 2013 des suites d’une pneumonie. Il avait été libéré d’une prison du Colorado après avoir purgé une peine de 10 ans pour sa participation aux meurtres de trois mafiosi new-yorkais en 1981. Après son retour au Canada, le monde du crime organisé montréalais avait été le théâtre de plusieurs règlements de compte visant des personnalités influentes comme Joe Dimaulo, Guiseppe de Vito et Moreno Gallo, tous assassinés.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!