MONCTON, N.B. – Marissa Shephard, soupçonnée de meurtre et connue pour modifier son apparence, a été arrêtée mardi midi à Moncton par des agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), après avoir été en cavale durant plus de deux mois.

La police devait tenir une conférence de presse, plus tard mardi, pour donner les détails sur cette affaire.

Shephard, âgée de 20 ans, était recherchée en vertu d’un mandat pancanadien en lien avec un incendie d’origine criminelle et le meurtre prémédité de Baylee Wylie, survenus le 17 décembre dernier. Le corps de Baylee Wylie a été retrouvé dans un triplex incendié à Moncton.

Des membres de sa famille croyaient Marissa Shephard probablement morte.

Selon des photos publiées en ligne par des amis et des membres de sa famille, la suspecte est mère d’un jeune garçon. Elle se présente souvent l’air hagard. Sur une photo, elle prend la pose avec un fusil.

La police la considérait dangereuse, en raison de la nature violente du crime.

Deux autres jeunes personnes âgées de 18 ans ont déjà été arrêtées en lien avec les crimes.

Quelques jours après l’incendie, Devin Morningstar a été accusé de meurtre prémédité et d’incendie criminel.

Tyler Noël a été arrêté en vertu d’un mandat d’arrestation pancanadien le 9 janvier, à Petitcodiac, après une entrée par effraction dans un chalet à Elgin, au Nouveau-Brunswick. Il a également été accusé de meurtre prémédité et d’incendie criminel.

Deux jeunes hommes ont aussi été arrêtés avec Tyler Noël. Zachary Holden de Moncton a été accusé de complicité après un meurtre, de présence illégale dans une maison d’habitation et de conduite dangereuse. Il a aussi été accusé pour avoir tenté d’échapper aux policiers.

Bradley John Bonnell, 20 ans, de Wheaton Settlement, a été accusé de présence illégale dans une habitation.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!